Accueil > Informations

Les informations d’aide à la personne, Avantages services à Dax (40)

CHARTE DES DROITS ET LIBERTES DE LA PERSONNE ÂGEE DEPENDANTE

avantages-services-informations

Avantages services à Dax vous présente les informations et la réglementation des prestations d’aide à la personne

Lorsqu’il sera admis, par tous, que les personnes âgées dépendantes ont droit au respect absolu de leurs libertés d’adulte et de leur dignité d’être humain, cette charte sera appliquée dans son esprit
La vieillesse est une étape de l’existence pendant laquelle chacun doit pouvoir poursuivre son épanouissement.

La plupart des personnes âgées resteront autonomes et lucides jusqu’au dernier moment de leur vie. L’apparition de la dépendance, quand elle survient, se fait à un âge de plus en plus tardif. Cette dépendance peut être due à l’altération des fonctions physiques et / ou à l’altération de fonctions mentales.
Même dépendantes, les personnes âgées doivent continuer à exercer leurs droits, leurs devoirs et leurs libertés de citoyens.
Elles doivent aussi garder leur place dans la cité, au contact des autres générations dans le respect de leurs différences.

Cette charte a pour objectif de reconnaître la dignité de la personne âgée devenue dépendante et de préserver tous ses droits.

ARTICLE I : CHOIX DE VIE
Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son mode de vie.

ARTICLE II : DOMICILE ET ENVIRONNEMENT
Le lieu de vie de la personne âgée dépendante, domicile personnel ou établissement, doit être choisi par elle et adaptée à ses besoins.

ARTICLE III : UNE VIE SOCIALE MALGRE LES HANDICAPS
Toute personne âgée dépendante doit conserver la liberté de communiquer, de se déplacer et de participer à la vie de la société.

ARTICLE IV : PRESENCE ET RÔLE DES PROCHES
Le maintien des relations familiales et des réseaux amicaux est indispensable aux personnes âgées dépendantes.

ARTICLE V : PATRIMOINE ET REVENU
Toute personne âgée dépendante doit pouvoir garder la maîtrise de son patrimoine et de ses revenus disponibles.

ARTICLE VI : VALORISATION DE L’ACTIVITE
Toute personne âgée dépendante doit être encouragée à conserver ses activités.

ARTICLE VII : LIBERTE DE CONSCIENCE ET PRATIQUE RELIGIEUSE
Toute personne âgée dépendante doit pouvoir participer aux activités religieuses ou philosophiques de son choix.

ARTICLE VIII : PRESERVER L’AUTONOMIE ET PREVENIR
La prévention de la dépendance est une nécessité pour l’individu qui vieillit.

ARTICLE IX : DROITS AUX SOINS
Toute personne âgée dépendante doit avoir, comme toute autre, accès aux soins qui lui sont utiles.

ARTICLE X : QUALIFICATION DES INTERVENANTS
Les soins que requiert une personne âgée dépendante doivent être dispensés par les intervenants formés, en nombre suffisant.

ARTICLE XI : RESPECT DE LA FIN DE VIE
Soins et assistance doivent être procurés à la personne en fin de vie et à sa famille.

ARTICLE XII : LA RECHERCHE, UNE PRIORITE ET UN DEVOIR
La recherche multidisciplinaire sur le vieillissement et la dépendance est une priorité.

ARTICLE XIII : EXERCICE DES DROITS ET PROTECTION JURIDIQUE DE LA PERSONNE
Toute personne en situation de dépendance doit voir protégés non seulement ses biens mais aussi sa personne.

ARTICLE XIV : L’INFORMATION, MEILLEUR MOYEN DE LUTTE CONTRE L’EXCLUSION
L’ensemble de la population doit être informé des difficultés qu’éprouvent les personnes âgées dépendantes.

Garantie : La garantie des droits des usagers

Dès lors que vous sollicitez le C.C.A.S et son Service d’Aide Ménagère, nous vous garantissons le secret professionnel. De part leurs missions, les intervenantes et les agents administratifs du Service sont soumis au secret professionnel. Nous sommes vigilants à ce qu’aucune information apprise au cours d’une
intervention ne soit divulguée. Tout manquement à l’obligation de réserve des agents du Service peut conduire à une sanction pour faute professionnelle.

  • Le respect de la loi informatique et liberté

Sauf objection de votre part, certaines données nominatives sont traitées informatiquement. Nous vous garantissons la confidentialité de ces données et le respect de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique et aux libertés.

  • Le droit à l’information

Nous portons une attention particulière à ce que vous ayez toutes les informations nécessaires au bon fonctionnement de votre prise en charge. Notre livret d’accueil, complété par le règlement de fonctionnement ainsi que le document individuel de prise en charge que vous pouvez signer sont pour nous l’occasion de vous présenter l’organisation et le fonctionnement précis du Service.

  • Le droit d’accès à votre dossier

Vous avez le droit d’accéder à votre dossier et aux informations liées à votre prise en charge. Vous avez le pouvoir de faire rectifier, compléter, préciser, mettre à jour ou effacer toute erreur que vous pouvez trouver dans votre dossier.

  • Le droit à la parole

Notre responsable des relations avec les bénéficiaires est à votre écoute. Vous ne devez pas hésiter à entrer en contact avec elle dès que vous avez une remarque, une réclamation ou une suggestion à nous faire.
 
M.D.P.H. : LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

La loi du 11 février 2005 crée un lieu unique destiné à faciliter les démarches des personnes handicapées : la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH).
Celle-ci offre, dans chaque département, un accès unifié aux droits et prestations prévus pour les personnes handicapées.
Lieu unique d'accueil, la Maison départementale des personnes handicapées « exerce une mission d'accueil, d'information, d'accompagnement et de conseil des personnes handicapées et de leur famille ainsi que de sensibilisation de tous les citoyens aux handicaps ».

La Maison départementale des personnes handicapées a 8 missions principales :

  • Elle informe et accompagne les personnes handicapées et leur famille dès l'annonce du handicap et tout au long de son évolution.
  • Elle met en place et organise l'équipe pluridisciplinaire qui évalue les besoins de la personne sur la base du projet de vie et propose un plan personnalisé de compensation du handicap.
  • Elle assure l'organisation de la Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) et le suivi de la mise en œuvre de ses décisions, ainsi que la gestion du fonds départemental de compensation du handicap.
  • Elle reçoit toutes les demandes de droits ou prestations qui relèvent de la compétence de la Commission des droits et de l'autonomie.
  • Elle organise une mission de conciliation par des personnes qualifiées.
  • Elle assure le suivi de la mise en œuvre des décisions prises.
  • Elle organise des actions de coordination avec les dispositifs sanitaires et médico-sociaux et désigne en son sein un référent pour l'insertion professionnelle.
  • Elle met en place un numéro téléphonique pour les appels d'urgence et une équipe de veille pour les soins infirmiers.

Sources : Ministère de la Santé et des Solidarités (08/02/2007) http://www.handicap.gouv.fr./ : les aides  - PCH / AEEH / AAH 

Un CLIC, c'est quoi ?

Centre Local d’Information et de Coordination : un guichet d’accueil, d’information et de coordination,

  • structure de proximité,
  • pour les retraités, les personnes âgées et leur entourage,
  • pour les professionnels de la gérontologie et du maintien à domicile,
    Des professionnels à votre écoute
  • un chargé d'accueil
  • un coordonnateur
  • des professionnels sociaux, médico-sociaux ou de santé en lien avec les acteurs de la gérontologie

Missions

Missions déclinées en fonction du niveau de label

  • Niveau 1
    informer, orienter, faciliter les démarches, fédérer les acteurs locaux
  • Niveau 2
    informer, orienter, faciliter les démarches, fédérer les acteurs locaux
    évaluer les besoins, élaborer un plan d’accompagnement, ou un plan d'intervention
  • Niveau 3
    informer, orienter, faciliter les démarches, fédérer les acteurs locaux, évaluer les besoins, élaborer un plan d’aide, accompagner, assurer le suivi du plan d’aide, en lien avec les intervenants extérieurs, coordonner

Très souvent, c'est aussi :

Un observatoire de la vieillesse et des problématiques liées à la dépendance
Un animateur du territoire (actions de prévention, conférences, groupes de parole, forums…)

C'est toujours un travail en réseau :

Conseil général, communes, centres communaux d’action sociale, services de l'Etat, Caisse régionale d’assurance maladie, Mutualité sociale agricole, services de maintien à domicile, comités d’entraide, associations, hôpitaux, réseaux de santé, structures d’hébergement, services sociaux, professionnels de santé, acteurs de l'habitat…

CLIC DE MORCENX
41 rue Roger Salengro
40110 MORCENX
Tél : 0558041661

CLIC DE MUGRON
Conseil général des Landes
Avenue Victor Hugo
40250 MUGRON
Tél : 0558977463